5 anecdotes bonnes à savoir sur le métro parisien

Dernière mise à jour : 22 mai 2021

Lancé le 19 juillet 1900, le métro parisien est le transport privilégié par des millions de Franciliens chaque jour. Loin d'être toujours satisfaites par les problèmes récurrents ou par la propreté des lieux, les personnes qui le choisissent se plaignent souvent de ce service. Même s'il présente certains mauvais côtés, il faut quand même reconnaître son utilité et son côté pratique. Alors, pour vous changer les idées, nous souhaitions vous présenter le métro parisien sous un autre jour. Foxie, application de jeux de piste, vous présente 5 anecdotes amusantes (ou pas!) que vous allez adorer.

le metro parisien

Top 5 : Une classe d'écart

Jusqu'en 1992, le métro parisien comprenait une première classe et une deuxième classe. Du coup, les plus riches étaient séparés des classes populaires. Depuis 1992, tout le monde doit voyager serré.


Top 4 : Restons courtois

À l'époque des poinçonneurs, il était fréquent de se faire insulter par ces derniers et par les autres passagers si le ticket de métro était donné dans le mauvais sens par les voyageurs. Des insultes pouvaient également fuser si le voyageur faisait tomber son titre de transport à l'entrée du quai. Et dire que certains se plaignent des gens qui râlent lorsqu'ils ne sont pas assez à gauche dans les escalators..

.

Top 3 : Des tickets durables

Depuis 117 ans, et malgré de nombreuses modifications, le ticket de métro conserve les mêmes dimensions. Elles sont de 60x30mm. Aujourd'hui, on parle toutefois d’une possible disparition de ces titres de transport pour aller vers des titres digitaux. Conservez vos derniers tickets, ils pourraient bientôt être précieux.


Top 2 : Sans les mains

Sauf sur la ligne 9, les conducteurs sont seulement indispensables pour fermer et ouvrir les portes. En effet, toutes les rames sont automatiques. Toutefois, les conducteurs doivent conduire au moins 1 fois / jour pour garder l'habitude. Enfin, il faut noter que seules les lignes 1 et 14 sont sans conducteur.


Top 1 : Oups...

Indéniablement, vous allez comprendre pourquoi nous avons positionné cette anecdote à la première position. En 2012, un automobiliste a confondu une bouche de métro avec une entrée de parking. Cela s'est passé à la station Chaussée d'Antin-La Fayette. Le pire, c'est qu'il ne s'est rendu compte de sa bévue qu'après avoir descendu quelques marches en voiture... Pas de quoi se plaindre des trottinettes électriques, on est d'accord ?


Vous avez aimé ces anecdotes ? Découvrez-en d’autres grâce à nos jeux de piste à Paris

Vous souhaitez en lire plus sur Paris, lisez nos anecdotes sur les catacombes.