5 anecdotes que vous ne connaissez pas sur Béthune

Béthune est une commune de France située dans le département du Pas-de-Calais. La ville compte une population d’environ 26 000 habitants. Les habitants de Béthune sont appelés les Béthunois et les Béthunoises. D’ailleurs, Béthune est une ville assez importante, car elle est la capitale régionale de la culture. D’autant plus que c’est le deuxième pôle de la production pneumatique de France. Notamment, Béthune a ses propres atouts et sa propre histoire. Ainsi, découvrez dans cet article les 5 anecdotes que vous ne connaissez pas sur Béthune.



Les premiers habitants de Béthune

Les premiers habitants de Béthune étaient de demi-sauvages. En effet, ces habitants étaient très nature, car ils vivaient du produit de leur chasse et n’avaient besoin que de quelques pailles pour y dormir. Notamment, ils étaient féroces et sans pitié. Avec leur arme favorite qui était la massue, ils aimaient faire la guerre et se combattaient sans discipline. C’était seulement vers les années 500 que la civilisation a commencé à développer à Béthune, sous l’influence du Christianisme.


L’Église de Saint Vaast

L’église de Saint Vaast actuelle n’est pas la première église de Béthune. La première église fut fondée au début du VIe siècle. L’évangélisateur Saint Vaast a bâti l’Église dédiée solennellement à la Sainte Vierge. Au XVIe siècle, l’église fut détruite par Charles-Quint. De ce fait, une nouvelle église Saint Vaast fut construite au centre de Béthune. Par ailleurs, la première église de saint Vaast occupait en partie l’emplacement actuel de l’école Pasteur.


Les incendies

Béthune est une ville marquée par les incendies. D’abord, en 1137, les Béthunois n’ont pas pu échapper à un grand incendie qui a complètement détruit la ville. En 1178, de nouveaux incendies ont encore détruit une partie considérable de la ville et ont totalement réduit les archives de la halle de l’église de Saint Barthélemy en cendre. La halle est de nouveau brûlée en aout 1447. Notamment, la fréquence des incendies dans cette ville s’explique par les matériaux de construction tels que le bois et la paille.


Les charitables

L’histoire de Béthune est relativement liée à celle des charitables. En 1188, la ville a été touchée par une grande épidémie de peste. Du coup, pour aider et accompagner les familles en deuil, saint Éloi accompagné des deux maréchaux-ferrants : Gautier et Germon, ont décidé de fonder une charité. D’où la naissance des charitables de saint Éloi de Béthune. Notamment, cette confrérie existe encore aujourd’hui, mais plutôt en tant qu’association. Par contre leurs actions restent toujours les mêmes. Les charitables respectent un code vestimentaire stricte dont l’élément incontournable est le chapeau bicorne noir.


Le grand marché du lundi

Béthune est principalement connu par son grand marché du lundi qui existe depuis près de 10 siècles. Dans les années 1360, une princesse nommée Marguerite de Rouvre prit une part active à l’administration de la ville de Béthune. En 1372, elle autorisa, par l’intermédiaire d’une chartre, dans cette ville, la création d’un marché aux grains. Ce marché devait avoir lieu chaque lundi de la semaine. Effectivement, le marché du lundi à Béthune prit une grande importance qu’il a pu conserver jusqu’à ce jour. Tous les lundis, les maraîchers, les artisans et les producteurs maintiennent encore et toujours la tradition d’échange et de commerce de la ville.