Beffroi de Béthune : anecdotes et histoire

Le beffroi de Béthune, situé dans la partie nord de France, est un lieu de mémoire auquel les Béthunois sont très attachés. Étymologiquement, le mot « beffroi » vient du vieux saxon « Bel » qui signifie cloche et « Fred » qui signifie paix. Le beffroi est alors un signe de paix et de sécurité. Par ailleurs, le beffroi est principalement vu comme l’emblème de la ville de Béthune.


Visiter le beffroi de Béthune

Histoire du beffroi de Béthune

L’histoire du beffroi de Béthune remonte dans les années 1346. Jeanne de France, mariée en 1318, à Eudes, duc de Bourgogne, devint la propriétaire de la Seigneurie de Béthune. Le 27 octobre 1346, Jeanne de France et Eudes octroient le droit aux bourgeois de la ville de construire un beffroi et d’y joindre des prisons. Ce premier beffroi était construit sur 4 piliers à partir des matériaux peu solides, qui étaient le bois, en plein milieu du grand marché. Il est doté d’une seule cloche qui permettait d’alarmer les habitants en cas de dangers, comme les incendies ou l’attaque des ennemis. À cause des matériaux d’origine, le beffroi n’a pas pu tenir assez longtemps et s’est facilement effondré quelques années plus tard. En 1386, Guillaume de Namur prit possession de la ville de Béthune. Le 6 mai 1388, il autorisa par lettres la reconstruction du beffroi et il exigea l’utilisation de pierres comme matériaux de construction. Ce deuxième beffroi possède un tour qui a été surélevé d’un étage en 1437 et portant une hauteur de près de 33m. Par ailleurs, le beffroi de Béthune est classé monument historique en 1927.


Le dragon Beffy

Beffy est le dragon qui domine le beffroi de Béthune. Généralement, lorsque vous passez à Béthune pour visiter le beffroi, vous avez à soulever les yeux pour voir le dragon, car il trône au sommet de ce dernier. Auparavant, le beffroi de Béthune a été déjà dominé par une girouette. En 1503, la girouette déjà présente a été remplacée par une autre, mais sous forme d’un dragon en cuivre. Ce dragon est placé au-dessus du campanile qui fait une hauteur de 17m. Les Béthunois considéraient ce dragon comme étant leur protecteur. Beffy, un dragon de 1m77 et 33kg est l’une des pièces symboliques de la ville de Béthune. D’ailleurs, ce dragon veille sur la ville depuis plus de 500 ans.


Le Carillon du beffroi

Par définition, le carillon est un instrument de musique composé de cloches. À l’origine, en 1346, le beffroi ne possédait qu’une seule cloche d’alarme. C’était en 1546 que le carillon fait son entrée dans le beffroi. Parmi les 4 niveaux du beffroi, le carillon se trouve au troisième niveau. À cette époque, il ne contenait que 6 cloches. En 1553, Charles Quint complétait les 6 cloches par des cloches provenant de Thérouanne. En 1773, Philippe le Corsin remplaçait l'ancien par un nouveau carillon de 36 cloches. En outre, un nouveau carillon de 35 cloches venait habiter à nouveau le campanile en 1951, après la ruine des guerres. Ce carillon était rénové en 1998.